Investir dans les Short Sale (Vente à découvert)

Aujourd’hui, le terme de Short sale est devenu très courant dans les transactions immobilières. Il est important de bien comprendre les mécanismes d’un short sale. Il y a d’excellentes affaires dans ce domaine.

Une short sale intervient lorsqu’un emprunteur ne peut plus payer les mensualités de son prêt immobilier.

L’emprunteur va ensuite négocier avec sa banque une transaction à perte, où la banque acceptera de revendre le bien immobilier pour un montant moindre que le montant emprunté.

Pour la banque cela évite une procédure judiciaire de saisie, couteuse et longue. Pour l’emprunteur cela évitera le stigma financier lié à une saisie hypothécaire.

La transaction en Short Sale prendra plusieurs mois, pendant lesquels la banque procèdera à une expertise du bien de façon à évaluer si la proposition d’achat est à un prix raisonnable.

Lors d’une vente en Short Sale la banque demandera à l’acheteur de prouver qu’il a les fonds nécessaires à l’achat.
La preuve de fonds sera un relevé de compte bancaire, ou de compte d’investissement.

Dans un contexte de Short Sale il y a un prix attractif, mais il y a aussi systématiquement des charges de copropriétés élevées.

En effet, l’emprunteur en difficulté financière qui a arrêté de payer son prêt immobilier à aussi vraisemblablement arrêté de payer ses charges mensuelles. Ce qui va mathématiquement augmenter le montant des charges de copropriété.

On peut s’attendre à voir ces charges diminuer après quelques années lorsque tous les biens en difficulté seront rachetés, et que l’association des copropriétaires retrouvera une meilleure stabilité financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *