Le principe de la location en Floride

Si vous comptez louer un logement en Floride, la procédure est un peu différente qu’en France. Deux mois de loyer sont exigés pour la caution. Les chèques doivent être certifiés par la banque, et vous devez apporter de nombreuses preuves de votre solvabilité.

Mais si vous voulez louer dans un condominium (copropriété), votre arrivée doit auparavant être approuvée par l’association, ce qui peut prendre quelques semaines.

Le bail est à durée fixe, généralement de un à trois ans et lorsqu’il expire, le propriétaire ne peut théoriquement pas le renouveler.

Contrairement à la France, il n’existe pas aux États-Unis de loi qui protège le locataire s’il décide de quitter son domicile avant l’échéance du bail. Sauf accord avec le propriétaire, il reste redevable des mensualités qui courent jusqu’au terme du contrat.

Pour chaque nouveau bail, la loi américaine exige que les logements soient repeints et nettoyés avant l’arrivée du nouvel occupant. Les cuisines sont généralement bien équipées. Cependant, beaucoup d’immeubles récents mettent à disposition des habitants un local au sous-sol qui accueille des machines à laver collectives.

Le prix des locations s’entend par mois lorsque le bien est loué à l’année ; les locations de courte durée (short term) voient souvent leurs prix majorés d’environ 40% à 70% par rapport à ceux mentionnés.

L’état des lieux n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé et les impôts locaux et fonciers sont à la charge du propriétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *